Pipettes antiparasitaires pour chiens

A partir de 16,50 

Les parasites externes représentent un vrai danger pour votre chien et pour vous-même. Et contrairement aux idées reçues, ils n’apparaissent pas seulement au printemps ou en été mais sont bien présents tout au long de l’année.

La meilleure façon de s’en prémunir reste le traitement préventif en continu. Et sur ce point, les produits naturels présentent de multiples avantages : dépourvus de toxicité dès lors que l’on respecte les conseils d’application, bon marché, faciles à appliquer, ils peuvent en outre se combiner entre eux afin de renforcer leur action en cas de forte infestation ou de chien particulièrement attirant pour les parasites.

La pipette antiparasitaire pour chien représente le traitement de base. Ses actifs végétaux créent un film protecteur au niveau de la peau et ont une action efficace sur les puces et les tiques, mais aussi sur les moustiques, les phlébotomes, les poux et les aoûtats.

Description

 Pipettes antiparasitaires pour chiens

Les parasites externes étant présents toute l’année dans l’environnement, mieux vaut ne pas attendre qu’ils soient suffisamment nombreux sur votre chien pour être remarqués. En effet, ils peuvent véhiculer des maladies parfois graves, voire mortelles et sont de toute façon source d’inconfort pour votre animal. Ces pipettes antiparasitaires pour chiens sont un bon rempart contre les parasites externes.

Certains chiens attirent plus les parasites que d’autres. Pour une protection optimale, il peut être utile d’utiliser en plus des pipettes le collier antiparasitaire.

 

Les principaux parasites :

 

1. Les puces :

Dès lors que vous apercevez une puce sur votre chien, cela signifie qu’il y en a probablement beaucoup d’autres dans son environnement : coussin, panier, canapé, voiture… En effet, les puces viennent sur le chien pour se nourrir mais leurs œufs (plusieurs dizaines par jour et par puce femelle) colonisent votre environnement et sont quasiment invisibles à l’œil nu (0,5 mm de long).

Cycle de vie de la puce :

La larve sort de l’œuf au bout de quelques jours et se cache dans les endroits sombres (fentes de parquets, plinthes, tapis, moquette…).

Une fois mature, la larve de puce se transforme en nymphe puis en puce adulte. Si l’environnement n’est pas propice, la puce adulte restera dans la nymphe jusqu’à ce que des vibrations lui indiquent le passage à proximité d’un hôte éventuel. Sachez qu’une puce peut attendre ainsi jusqu’à 5-6 mois le moment opportun pour sortir de la nymphe, d’où l’importance de traiter l’environnement et pas seulement l’animal.

Les maladies transmises par les puces :

Outre les démangeaisons incessantes qui fatiguent et agacent le chien, au risque de le rendre moins tolérant s’il se fait par exemple déranger par des enfants, une infestation de puces est susceptible d’entraîner une anémie chez les chiens fragilisés ou les chiens de petites tailles.

Certains chiens souffrent par ailleurs d’allergies dues aux puces. Ainsi, la fameuse DAPP (Dermatite par Allergie à la Piqûre de Puce) entraîne des problèmes cutanés importants jusqu’à des infections parfois spectaculaires. Un chien qui développe une DAPP devra être protégé des parasites tout au long de l’année avec un traitement antiparasitaire renforcé à la belle saison.

Enfin, il faut savoir que certaines puces peuvent transmettre le ténia à votre chien si celui-ci les avale. Après l’application d’une pipette antiparasitaire et/ou la pose d’un collier antiparasitaire, il est donc plus que recommandé de vermifuger votre chien.

Comment protéger le chien de façon optimale :

Si votre chien attire particulièrement les puces, vous pouvez compléter le traitement préventif par le port d’un collier antiparasitaire au géraniol. Et avant chaque sortie à risque, pensez à la lotion antiparasitaire. Avec ce combo (pipettes antiparasitaires pour chiens + collier antiparasitaire + lotion), les parasites n’ont qu’à bien se tenir !

Sachez qu’il existe en outre la poudre antiparasitaire, utile si votre chien n’apprécie pas le spray.

 

2. Les tiques :

Il en existe de nombreuses espèces et certaines d’entres elles peuvent transmettre des maladies graves, voire mortelles aux chiens (piroplasmose) ainsi qu’aux humains (maladie de Lyme). Même si elle ne se nourrit que 3 fois au cours de sa vie, la tique n’en est pas moins redoutable et sa présence en nombre peut causer un affaiblissement dramatique chez son hôte, jusqu’à entraîner une anémie.

Même si la tique vit communément en extérieur, une espèce en particulier, Rhipicephalus sanguineus, s’est adaptée à nos habitations et peut donc passer toute sa vie en intérieur.

Cycle de vie de la tique :

La femelle pond ses œufs sur le sol ; les larves qui en sortent grimpent sur des végétaux et attendent qu’un animal passe pour s’y fixer et prendre leur 1er repas de sang. Puis elles se laissent tomber au sol et après s’être transformées en nymphes, grimpent à nouveau sur les végétaux, s’accrochent au premier animal venu, y prennent leur 2ème repas et se laissent à nouveau tomber au sol. Elles se transforment alors en adulte, vont une dernière fois se fixer sur un végétal, attendre patiemment (des semaines parfois !) qu’un animal ou un humain passe à proximité, s’y accrocheront et y prendront leur 3ème et dernier repas avant de se laisser tomber au sol.

Les tiques femelles ayant été fécondées par les mâles pondront alors dans l’environnement. Une tique est capable d’attendre plusieurs mois que les conditions de chaleur et d’humidité soient propices pour pondre.

Les maladies transmises par les tiques :

Les maladies transmises par les tiques peuvent être très graves voire mortelles. Chaque année, de nombreux chiens meurent des suites d’une piroplasmose. Si votre chien semble abattu, fiévreux et s’il a des urines très foncées, il s’agit d’une urgence vitale ! Direction le vétérinaire qui lui donnera un traitement approprié et très efficace sous réserve de ne pas traîner.

Mais la piroplasmose n’est pas la seule maladie transmissible par les tiques. Et leur cible ne s’arrête pas aux chiens. En effet, les humains peuvent également contracter de graves maladies dues à une morsure de tique : ehrlichiose, anaplasmose ou encore borréliose (la tristement célèbre maladie de Lyme).

Encore une fois, le meilleur rempart est la prévention. En empêchant les tiques de se fixer sur votre peau ou celle de votre animal, vous vous épargnez de nombreux soucis. Les pipettes antiparasitaires pour chiens constituent, avec les colliers antiparasitaires, la protection de base contre les indésirables.

Les promenades dans les hautes herbes ou en forêt présentent un risque particulier, d’où l’importance de redoubler de précaution et de traiter préventivement comme il se doit : pipette + collier + lotion avant chaque sortie à risque.

Pensez également à vous munir de crochets anti-tiques ; leur utilisation extrêmement simple permet de décrocher la tique de la peau sans risque d’y laisser le rostre. Vous éviterez ainsi l’apparition d’un kyste et minimiserez fortement le risque de transmission de bactéries ; en effet, contrairement à l’utilisation de pinces qui compriment la tique ou de produits agressifs, entraînant alors le rejet de bactéries dans le sang, les crochets anti-tiques permettent de décrocher la tique en 1 seconde sans agresser celle-ci (la rotation effectuée fait que la tique se décroche d’elle-même).

Qu’en est-il pour les chats ?

Il est à noter que les chats peuvent également contracter les maladies pré-citées, mais ils ne développeront en général pas de forme grave s’ils sont en bonne santé. Important : en aucun cas il ne faut appliquer un antiparasitaire pour chien sur un chat, aussi naturel soit-il ! Les chats ne réagissent pas de la même façon aux principes actifs et leur appliquer un produit pour chien peut leur être fatal. Vous trouverez tout ce qui vous permettra de protéger votre chat sur cette page.

 

3. Les phlébotomes :

Ces petits insectes ailés sont souvent confondus avec le moustique. Ils sont fréquents dans le sud de la France mais se retrouvent maintenant sur une grande partie du territoire ; leur présence est même avérée dans des pays voisins comme la Suisse et l’Allemagne.

Les phlébotomes sont actifs dès la tombée du jour. La piqûre de la femelle peut, si cette dernière est porteuse de la maladie, transmettre au chien la leishmaniose, une maladie mortelle dont les symptômes sont divers : lésions cutanées, insuffisance rénale, amaigrissement, troubles oculaires… Il n’y a pas de traitement efficace ; le seul moyen d’éviter la maladie reste la prévention. Si vous habitez dans une zone à risque, misez sur la sécurité en traitant votre chien avec une pipette antiparasitaire chaque mois + le collier antiparasitaire (les phlébotomes piquant de préférence au niveau de la tête) + spray antiparasitaire en cas de sortie tardive.

 

4. Les poux :

Même s’ils ne transmettent pas de maladies graves au chien, la présence de poux est tout ce qu’il y a de plus désagréable : prurit entraînant parfois des plaies pouvant s’infecter, pellicules. Un chien envahi par ces parasites pourra être irrité et avoir des réactions plus vives sur le plan comportemental. Tout comme chez l’humain, on repère les poux par la présence de lentes accrochées solidement aux poils. Dans ce cas, une seule solution : un shampooing antiparasitaire suivi d’un traitement insectifuge (pipette antiparasitaire pour chien + collier).

 

5. Les aoûtats :

Les aoûtats sont des acariens dont les larves, de couleur orange, parasitent les chiens en été. Ces larves, une fois fixées sur le chien, vont s’y nourrir pendant une petite semaine avant de retourner au sol pour s’y transformer en nymphe puis en adulte. La présence d’aoûtats se repère facilement : le chien présente des démangeaisons importantes et l’on peut distinguer à l’œil nu une multitude de petits points orangés, le plus souvent localisés sur le ventre, entre les doigts, sur le museau ou encore les oreilles.

 

Rassurez-vous : chez Anifeel, vous trouverez de quoi protéger votre chien et ce de façon naturelle !

La base du traitement antiparasitaire ? La pipette ! En boîte de 3, de 6 ou de 12, pour petit, moyen ou grand chien, ces pipettes antiparasitaires aux actifs biocides végétaux repoussent puces, tiques, poux, moustiques, phlébotomes et aoûtats.

La protection contre les parasites sera renforcée avec le collier antiparasitaire et la lotion insectifuge aux extraits naturels.

Fabriquées en France et certifiées par Ecocert, les pipettes antiparasitaires insectifuges sont simples d’utilisation. En les achetant, non seulement vous protégez votre chien mais vous contribuez en plus au programme “Un toit pour les abeilles”.

Le liquide présent dans la pipette se répartit sur toute la surface du corps par diffusion dans le sébum et forme ainsi un film protecteur contre les parasites externes.

Mode d’utilisation :

Usage externe ; à appliquer chaque mois. Bien agiter la pipette antiparasitaire avant utilisation.

Mettre des gants appropriés, maintenir la pipette antiparasitaire verticalement, le bouchon orienté vers le haut. Ôter le bouchon, le retourner et perforer l’embout de la pipette en tournant.

Appliquer la totalité de la pipette antiparasitaire pour chien en 2 points sur le corps de l’animal (entre les omoplates et au milieu du dos), sur une zone inaccessible au léchage.

Reboucher et jeter la pipette.

Se laver soigneusement les mains après utilisation. Veiller à ce que les animaux ne se lèchent pas entre eux.

Eviter de laver l’animal pendant les 48 heures qui suivent l’application.

En cas d’infestation massive, il peut être nécessaire de renouveler l’opération au bout de 2 à 3 semaines. Dans ce cas, il est impératif de traiter également l’environnement de l’animal. Vous avez pour cela le spray pour l’habitat ou encore le fogger. Ces solutions vous aideront à stopper la reproduction des parasites.

Veillez à respecter le dosage :

  • pipette de 1,5 ml pour les chiens de – 15 kg
  • pipette de 3 ml pour les chiens dont le poids est compris entre 15 et 30 kg
  • pipette de 5 ml pour les chiens de + 30 kg

 

Composition :

Substances actives (biocides classés TP19 = insectifuges) : Margosa-extrait (60 g/L) CAS n° 84696-25-3, Géraniol (8 g/L) CAS n° 106-24-1, Lavandula Hybrida (0,5 g/L) CAS n° 91722-69-9

 

Ingrédients :

Lavandula Angustifolia Water*, Thymus Vulgaris Flower/Leaf/System Water*, Aqua, Azadirachta Indica Bark/Seed Extract, Corylus Avellana Seed Oil*, Melaleuca Alternifolia Leaf Oil*, Cymbopogon Winterianus Herb Oil*, Lavandula Hybrida Oil*, Eucalyptus Globulus Leaf Oil*, Cinnamomum Camphora Linalooliferum Wood Oil*, Geraniol, Sodium Hydroxide, Acacia Senegal Gum, Xanthan Gum, C14-22 Alcohols & C12-20 Alkyl Glucosides, Benzyl Alcohol, Glyceryl Laurate.

Ces pipettes contiennent 77,75% d’ingrédients certifiés bios* et 99,55% d’ingrédients d’origine végétale ou minérale.

Produit certifié ECOSOIN BIO par ECOCERT Greenlife

 

Précautions d’emploi :

Ne pas faire avaler. Eviter de traiter les animaux trop jeunes, malades ou convalescents. Ne pas appliquer sur une peau fragile ou lésée. Eviter tout contact avec les yeux, les narines, les muqueuses de l’animal lors de l’application. Ne pas dépasser le dosage indiqué. En cas d’ingestion, en cas de réaction allergique, consulter un vétérinaire. Ces pipettes antiparasitaires pour chiens sont appréciées pour leur efficacité et leur non-nocivité pour le chien. Il est néanmoins conseillé, pour les chiens sujets aux allergies, de tester une goutte entre les omoplates. Attendre alors 24 heures pour s’assurer de l’absence de réaction allergique.

Utilisez les produits biocides avec précaution. Avant toute utilisation, lisez l’étiquette et les informations concernant le produit. Stockez ce produit dans des conditions normales de température (entre + 5°C et + 40°C). Pour éviter tout risque de confusion, conservez les pipettes non-utilisées dans l’emballage d’origine. EUH208 : contient Géraniol, Limonène, Linalool, Citral, Citronellol, Eugénol, Famesol. Peut produire une réaction allergique.

 

 

 

 

Informations complémentaires

Poids du chien

– 15 kg, 15 à 30 kg, + 30 kg

Conditionnement

Boîte de 3 pipettes, Boîte de 6 pipettes, Boîte de 12 pipettes

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Pipettes antiparasitaires pour chiens”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *